OBERNAI

Obernai est une halte incontournable sur la route du Vin. Relais important, situé au pied du Mont SainteOdile, son paysage urbain est souvent utilisé comme emblème de l'ensemble de l'Alsace. Le mur d'enceinte qui l'entoure depuis le Moyen Ã�ge est bien conservé, ainsi que de nombreuses tours. Membre de la décapole à partir de 1354, Obernai connaît une période faste au cours du XVIe siècle, dont témoignent de multiples monuments. Parmi eux le fameux beffroi visible de loin, rehaussé au XVIe siècle d'une galerie et d'une flèche. L'Hôtel de Ville, du XVIe siècle, a été agrandi en 1848, il borde la place du Marché, coeur de la cité. 




MONT SAINTE-ODILE

Surplombant le vignoble et la plaine d'Alsace, le Mont SainteOdile est la montagne sacrée de l'Alsace dédiée à sa sainte patronne et protectrice. Haut lieu spirituel, il attire année après année des milliers de touristes. En 680, le duc d'Alsace, Adalric, offre à sa fille Odile, qui veut consacrer sa vie à Dieu, la forteresse de Hohenbourg, là où se dresse aujourd'hui le monastère et le centre de pèlerinage du Mont Sainte-Odile. Centre intellectuel et spirituel, qui voit entre autres, au XII" siècle, la réalisation du manuscrit de l'Hortus Deliciarum, il est ruiné en 1546 par un incendie. En 1661, il renaît officiellement avant que la communauté monastique ne soit dispersée par la Révolution. En 1853, le lieu et les vestiges des bâtiments anciens est racheté par l'évêché de Strasbourg et transformé en lieu de pèlerinage, dont l'importance et la fonction restent vivantes dans le coeur des Alsaciens. � partir de 1931, dans l'église a lieu l'Adoration perpétuelle. Comme le disait Maurice Barrès : "C'est un lieu où souffle l'esprit".